著者
池田 祥英
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.13, pp.71-90, 2003-12-01 (Released:2017-06-09)

Nous allons montrer, dans cette etude, comment un criminologue celebre pour son epoque, Gabriel Tarde, a traite de la criminalite en s'appuyant sur sa theorie de limitation. Cette problematique est souvent jugee trop banale, quand on dit que Tarde l'a appliquee a tous les phenomenes. Mais l'application theorique ne semble pas aller de soi: dans ses etudes approfondies sur l'histoire de la sociologie, Laurent Mucchielli affirme que la theorie de l'imitation n'apparaissait <<dans son oeuvre criminologique que de maniere presqu'incidente, comme surajoutee>> (Mucchielli, 1994b: 296). Peut-on admettre, avec lui, que la theorie de l'imitation n'est pas tres importante dans la criminologie tardienne? Nous devons bien verifier la Write puisque c'est une idee principale chez Tarde. Nous commencerons par comparer la criminologie de Tarde avec les autres pensees penales de son epoque: ecole classique et ecole positiviste (paragraphe I). Puis nous verrons comment Tarde a trouve que les facteurs physiques et physiologiques jouent le role moins important que les facteurs sociaux dans la regularite de la criminalite (paragraphe II). Nous montrerons aussi que Tarde a etabli sa theorie criminologique sur la base de la notion d'imitation. Nous envisagerons ses idees sous les quatre aspects de l'imitation: l'hypnotisme, la socialisation, la coutume et la mode (paragraphe III), la conclusion etant que, dans l'etablissement de la sociologie criminelle, Tarde a joue un role plus important que Mucchielli ne le pense.

言及状況

外部データベース (DOI)

はてなブックマーク (1 users, 1 posts)

[philosophy][哲学]

Twitter (6 users, 6 posts, 23 favorites)

収集済み URL リスト