著者
池田 祥英
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.13, pp.71-90, 2003-12-01 (Released:2017-06-09)

Nous allons montrer, dans cette etude, comment un criminologue celebre pour son epoque, Gabriel Tarde, a traite de la criminalite en s'appuyant sur sa theorie de limitation. Cette problematique est souvent jugee trop banale, quand on dit que Tarde l'a appliquee a tous les phenomenes. Mais l'application theorique ne semble pas aller de soi: dans ses etudes approfondies sur l'histoire de la sociologie, Laurent Mucchielli affirme que la theorie de l'imitation n'apparaissait <<dans son oeuvre criminologique que de maniere presqu'incidente, comme surajoutee>> (Mucchielli, 1994b: 296). Peut-on admettre, avec lui, que la theorie de l'imitation n'est pas tres importante dans la criminologie tardienne? Nous devons bien verifier la Write puisque c'est une idee principale chez Tarde. Nous commencerons par comparer la criminologie de Tarde avec les autres pensees penales de son epoque: ecole classique et ecole positiviste (paragraphe I). Puis nous verrons comment Tarde a trouve que les facteurs physiques et physiologiques jouent le role moins important que les facteurs sociaux dans la regularite de la criminalite (paragraphe II). Nous montrerons aussi que Tarde a etabli sa theorie criminologique sur la base de la notion d'imitation. Nous envisagerons ses idees sous les quatre aspects de l'imitation: l'hypnotisme, la socialisation, la coutume et la mode (paragraphe III), la conclusion etant que, dans l'etablissement de la sociologie criminelle, Tarde a joue un role plus important que Mucchielli ne le pense.
著者
山本 由美子
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.27, pp.85-105, 2016-11-30 (Released:2018-01-31)

Cet article a pour but de cerner l’idée de condition infantile en France en s’appuyant, dans le même temps qu’il les examine, sur les relations entre l’enfant à naître, la médecine, l’éthique et la société. Dans cette démarche, nous nous référons aux termes « fœtus tumoral » et «arrangement » utilisés par le sociologue L. Boltanski. Nous nous intéressons d’abord au concept traditionnel de « l'enfant sans vie » en France, et nous en retraçons l’évolution de l'époque moderne à nos jours. Ensuite, nous étudions la question du rapport de l'enfant mort-né par acte médical et des biotechnologies. Avec la médicalisation de l’engendrement, nous remarquons qu'il y a une série de système d'élimination de l'enfant à naître. De plus, nous essayons de mettre en lumière le regard sur la naissance et la manière de penser le bien-être social tels que l'État ou la société française les conçoivent aujourd'hui. Pour conclure, nous discutons deux questions à propos du diagnostic prénatal de trisomie fœtale. Le premier point concerne le fait que la classification du fœtus en tant qu’« arrangement » est toujours une représentation linguistique dépendant du médecin. Le second pointe le fait que l’engendrement aujourd'hui fait l'objet d'évaluations publiques, mais que les résultats de celles-ci sont toujours imposés à la femme comme individu.
著者
木村 至聖
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.26, pp.17-30, 2015-11-30 (Released:2017-07-03)

Among the modern industrial development, many of the workers were killed by industrial disasters that cannot be predicted. In particular, hundreds of coal miners were killed in a single accident. As Jean Baudrillard argues, modern society had to treat the shock of "violent death" of workers through social rituals. Building cenotaph is considered to have been one of the examples of such rituals of remembering dead people killed by accident. The purpose of this paper is to clarify the social process of remembering "violent death" of those people from the discourse concerning cenotaphs. In particular, this paper analyses discourses on newspaper focusing on what kind of social group has erected cenotaphs, by using the search system of articles from the 1870s to the 1980s.
著者
中島 道男
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.26, pp.47-67, 2015-11-30 (Released:2017-07-03)

This paper tries to examine the significance of Durkheim’s work as a sociological classic by comparing Durkhemian problematique of State-Intermediate group- Individual and studies of Japanese society by some scholars, such as Yoichi Higuchi, Tatsuo Inoue, Keiichi Sakuta, and Masao Maruyama. When we interpret Durkheimian problematique of State-Intermediate group- Individual, it is important to distinguish between the problem of persistence of intermediate groups and the problem of absence of intermediate groups, but treat them in pairs, not separately. According to Durkheim, firstly, the state as a general power must crush particular powers of intermediate groups and release individuals from the pressure of intermediate groups, and after that, intermediate groups are necessary to guard individuals from the powerful state which will oppress them if there are no intermediate groups. Durkheim’s problematique reformulated in such a form is a useful tool for placing some studies of Japanese society appropriately. In my opinion, contemporary significance of sociological classics exists in giving us the clue of how we grasp social phenomena. Sociological classics are worth classics due to the skillfulness of their problematique.
著者
雪村 まゆみ
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.20, pp.65-84, 2011

Le gouvernement de Vichy a financierement aide les producteurs des films d'animation. Afin de maintenir une autonomie menacee par la presence des Nazis, le gouvernement de Vichy a eu l'idee de promouvoir la collaboration plus poussee avec les colonies francaises. On voit bien, dans certains films d'animation comme "la Nuit enchantee", l'exemple de cette collaboration ; un petit francais essaie de chasser un monstre geant qui symbolise les Allies. C'est ainsi que par le recours au film d'animation, le regime de Vichy a essaye de montrer au grand public son ideal qui devrait masquer l'incertitude a laquelle il s'affrontait dans la mesure ou le film d'animation a ete considere comme un moyen d'expression pertinent pour decrire le changement provoque par la guerre ou l'invasion violente. Cet article a pour objectif de montrer pourquoi le gouvernement de Vichy a choisi le film d'animation par rapport a la position dans laquelle il se trouvait.
著者
荻野 昌弘
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
no.21, pp.1-4, 2012-03-31

On sait la grande catastrophe a surgi au japon le 11 mars 2011. Etant donne cet evenement exceptionnel, la societe japono-francaise de Sociologic a organise la session pleniere du congres de 2011 sur le theme du risque et de l'insecurite avec la participation du specialiste francais, Henri-Pierre Jeudy.
著者
岡崎 宏樹
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.26, pp.69-90, 2015

<p>Le présent essai a pour but de mettre en évidence, à partir du cas de la sociologie durkheimienne, la prépondérance du dialogue de la sociologie avec la philosophie au niveau de la constitution d'une perspective et de la discipline de la sociologie. La perspective de la sociologie durkheimienne se base sur la différenciation entre la conscience individuelle et la conscience collective. Selon Durkheim, « considérer les faits sociaux comme des choses » en les appréhendant du dehors permet d'étudier de façon empirique la conscience collective. En adoptant cette méthodologie, Durkheim a séparé la philosophie et la psychologie individuelle de la sociologie, et établi la sociologie en tant que discipline. Cependant, dans la réflexion sur le développement de la sociologie durkheimienne, <i>Les règles de la méthode sociologique</i> apparaissent comme un texte transitoire mentionnant des règles provisoires. En effet, la méthodologie dans <i>Les formes élémentaires de la vie religieuse</i> ne consiste pas uniquement à considérer les choses du dehors, mais de tenter d'aborder la vie sociale en décrivant de l'intérieur les expériences du sujet. Par ailleurs, l'effervescence collective, notion clé de cet ouvrage, pointe du doigt le phénomène montrant la difficulté à établir une distinction entre la conscience individuelle et la conscience collective. Au crépuscule de sa vie, Durkheim s'est penché plus profondément sur cette question, dans une étude de la philosophie pragmatique. Au cours de cet essai, nous étudierons la méthodologie dans <i>Les formes élémentaires de la vie religieuse</i>, puis mettrons en lumière la signification théorique particulière de la notion d'effervescence collective, selon une perspective ontologique. De plus, en nous référant au <i>Pragmatisme et sociologie</i> de Durkheim, nous aborderons l'importance de poursuivre la réflexion « entre » la sociologie et la philosophie pour la reconstitution de la discipline.</p>
著者
赤羽 悠
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.27, pp.107-128, 2016

<p>Bien que la société moderne soit souvent définie par ses principes démocratiques, liberté et égalité, ces mêmes principes ne constituent pas nécessairement la réalité de cette société. Ainsi nous sommes amenés à nous demander ce qu'est réellement la société moderne démocratique. Louis Dumont répond à cette question en adoptant un point de vue anthropologique qui lui est propre. Tout en soulignant les particularités de l'idéologie individualiste de la société moderne, il met à jour la tension propre qui l'habite et qui provient de l'écart entre son idéologie et la réalité sociale holiste. Les arguments de Dumont ont en cela de particulier qu'ils se fondent sur l'existence nécessaire de la hiérarchie en tant que fait anthropologique. Loin de prétendre que la hiérarchie <i>doit être</i> introduite dans la société moderne démocratique, Dumont démontre qu'elle y <i>existe toujours et déjà</i> en tant que valeur dans la mesure où l'homme est un être jugeant et agissant. La société démocratique est redéfinie, dans cette perspective, comme une société où la hiérarchie, tout en étant refoulée par la représentation individualiste, entre nécessairement dans le domaine de la représentation. Dès lors, la question de la société démocratique ne consiste plus simplement à rendre réels les principes de liberté et d'égalité, mais à articuler une forme de hiérarchie proprement démocratique et irréductible qui ne saurait être réduite à la hiérarchie prémoderne, impossible à retrouver, pas plus qu'à la hiérarchie pathologique, dont nous pouvons donner ici en exemple le racisme aux États-Unis. En d'autres termes, il s'agit de remettre en question le sens du « tout », ou de l'autorité sociale, qui se déploie dans une dynamique propre à la société démocratique. En fin de compte les arguments de Dumont, qui part de la nécessité de hiérarchie, mettent en lumière l'essentialité de cette question dans notre société.</p>
著者
鳥越 信吾
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
vol.24, pp.89-101, 2013

"Vertically accumulating time", which is formulated by the philosopher K. Noe, is a view of time which considers it not as elapsing to the past and fading out, but as accumulating at the present. And indeed, it underlies some of the trends in sociology in recent years. Some sociologists such as P. Bourdieu have presupposed the view, and have brought to light the close relationship between the past and the present that had not been grasped adequately until then. However, they have not sufficiently inquired into the future in this view of time. On the above-mentioned background, this paper considers how the future in "vertically accumulating time" can be described. For this purpose, we refer to the study of time by A. Schutz who is one of the originators of the view of time in sociology. Schutz has described the future on the basis of the typified knowledge consisting of the sedimentation of past experiences. So far as it is concerned, description of the future in Schutz overlaps E. Husserl's and Bourdieu's view of the future as "a mode of already-known". On the other hand, however, if we take account of Schutz's insight of "what it is unknown", and his concept of "novel experience", we can find in his theory not only "the future as a mode of already-known", but also "the future as not-known (nicht-wissen)". Through this study, some possibilities of further development of "vertically accumulating time" in sociology are suggested.
著者
原山 哲
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
no.11, pp.19-35, 2001

Nous etudierons certains points de la methodologie de l'entretien, en nous appuyant sur les travaux de P. Bourdieu ("Ce que parley veut dire", 1982, et "La misere du monde", 1993). Notre discussion portera non seulement sur le contexte extra-linguistique de l'entretien mais aussi sur la deconstruction pratiquee au cours de l'entretien. Nous essayerons d'appilquer l'analyse du contenu a certains entretiens realises par G. Balazs. Il nous semble que les entretiens presentes dans "La misere du monde" sont centres sur le niveau des argumentation. Il faudrait d'ailleurs souligner que enqueteur joue un role d'intevention clans la realisation de l'entretien pour produire des discours de maniere a deconstruire la domination symbolique.
著者
Watier Patric 斉藤 悦則
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
no.17, pp.65-87, 2007

<<Ou se trouve la gare? me demande un passant.-La-bas, dis-je en montrant le bureau de poste, et voudriez-vous me poster cette lettre sur le chemin?-Oui, repond-il decide a ouvrir l'enveloppe pour voir si elle contient quelque chose d'interessant.>>- A. Sen. Cette petite scene si elle etait vraie et se reproduisait avec une certaine constance detruirait toute base ou fondation pour une quelconque confiance, en ce sens il ne serait meme pas necessaire que l'homme soit un loup pour l'homme, il suffirait qu'il soit indifferent et ne manifeste pas de bienveillance vis-a-vis d'un etranger, une personne que je ne connais pas. Je vais centrer mon propos sur la confiance pour faire voir a contrario quel regime d'insecurite caracteriserait notre monde si elle tendait a disparaitre.
著者
北條 英勝
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
no.11, pp.1-17, 2001

In Bourdieu's sociology the sociologist's task is to denaturalize and to defatalize the social world, that is, to disenchant social agents from symbolic effects that veil the mechanism of domination and exclusion. Thus his sociological practice necessarily become a political intervention or a sociological engagement, by revealing the social mechanism which ensure the maintenance of the established order and whose crucial political function depends on the misrecognition of social relationships of domination. Similarly, the idea of "socio-analysis" proposed by Bourdieu, treats the sociological knowledge of symbolic domination as the means for self-understanding and for self-reappropriation. And thus "socio-analysis" can fulfil the clinical and the therapeautical functions by providing the means for a reappropreation of shemes of perception and appreciation which are at the root of a social misery. The purpose of this article is to focus on the epistemic relationship between Bourdieu's sociology of symbolic domination and the idea of socio-analysis, and to explain the sociological implications of socio-analysis.
著者
水島 和則
出版者
日仏社会学会
雑誌
日仏社会学会年報 (ISSN:13437313)
巻号頁・発行日
no.11, pp.37-52, 2001

What possibilities can we find in the clinical method of psychoanalysis (dialogic relationship between analysand and analyst) in order to transform routinized sociological practices of social research? This study examines Pierre Bourdieu's theory of practice and Judith Butler's theory of performativity which try to revaluate the performative force of language playing central role in clinical experiences. Although both theory recast the concept of "illocutionary force" in utterance articulated by J. L. Austin, Bourdieu's scheme of habitus/practice turn out to be incomplete with regard to the break of sociology's positivistic assumption because this scheme assume the priviledge of sociologists who can synthesize the "subjective" and the "objective" knowledge on social world. By contrast, Butler provides the concept of agency and performative contradiction focusing on gap between action and its effects. These concepts explain why clinical experiences in analysand-analyst relationship produce curative effects and have great implications for rethinking the role of sociologists.